CONSIGNES SANITAIRES

Modalités de mise en œuvre des mesures de protection / COVID19 au cours de nos formations

Le port du masque grand public conforme (préconisations Afnor), correctement porté par le formateur et les participants, est obligatoire dès lors que la distanciation d’un mètre avec les autres participants n’est pas effective ou est susceptible de ne plus l’être. L’Institut Motricité Cérébrale mettra à disposition des participants, un masque grand public par demi-journée.
L’hygiène systématique des mains est demandée avant et après les séquences de travaux pratiques par les participants et le formateur à l’eau et au savon de préférence, ou par friction hydro-alcoolique.
L’Institut Motricité Cérébrale met en place des procédures de nettoyage / désinfection journalières des objets et points contacts que les salariés sont amenés à toucher pendant la formation et dans l’ensemble de ses locaux, y compris les sanitaires avec un produit actif sur le virus SARS- CoV-2. Une aération régulière de l’espace de formation est organisée pendant 15 mn au moment des pauses.
Un apport d’air neuf adéquat par le système de ventilation des locaux est utilisé en complément.
Chaque participant est invité à mesurer lui-même sa température en cas de sensation de fièvre avant de partir en formation et plus généralement d’auto-surveiller l’apparition de symptômes évocateurs de COVID-19 Afin de respecter au mieux le protocole mis en place, il ne sera pas possible de déjeuner sur le lieu de formation.

 

Formations
en Belgique


PC ET PATHOLOGIES APPARENTÉES : RÉÉDUCATION NEURO-PÉDIATRIQUE :

 

Les infos pour 2020

 

 

Les infos pour 2021
Tuto vidéo rééducation

David Guédin vous propose de continuer à vous entrainer grâce à la musculation adaptée aux personnes atteintes d’une Paralysie Cérébrale. Pour cela, il vous propose 2 vidéos

A retrouver ici

Capture décran 2020 03 30 à 10.54.22
 Dispositifs d’apprentissage
en auto formation

Formations et tutoriels en ligne

Toutes les infos
  Évaluation des pratiques professionnels (EPP)
L’Évaluation des Pratiques Professionnelles est une méthode une méthode de formation originale définie par la Haute Autorité de Santé

Toutes les infos
CDI

Les journées
d'étude

Liste des journées

Les
DVD

En savoir plus

La Revue
Motricité Cérébrale

Toutes les infos

Place de la musculation dans la prise en charge de la paralysie cérébrale

Une rééducation kinésithérapique des personnes paralysées cérébrales, basée sur la musculation, est bénéfique sur le plan physique et de l’estime de soi. Cette approche novatrice permet de varier les activités et de donner un nouvel élan lors des séances de kinésithérapie. Il est essentiel de bien déterminer les objectifs des séances de musculation : amélioration de la condition physique, prise de force musculaire, prise de volume musculaire, perte de poids, entretien voire amélioration de la fonction. La maîtrise des différentes variables composant le renforcement musculaire est par ailleurs également indispensable : groupe musculaire visé, ordre des exercices, régimes de contraction, protocoles utilisés. Cette formation, s’appuyant sur des données scientifiques, expose différentes méthodes de musculation adaptées à la paralysie cérébrale. Elle permettra aux participants d’élaborer un travail de réflexion et d’élaboration sur les situations rencontrées dans leur exercice professionnel.

PRÉ-REQUIS

Aucun.

OBJECTIFS

  • Construire un projet de musculation adapté au sujet.
    • Déterminer les priorités et définir les objectifs
    • Construire un protocole de musculation
    • Définir les moyens mis en oeuvre
  • Être capable de réaliser le protocole de musculation en fonction des objectifs.
    • Maîtriser des savoir-faire théoriques : protocole de musculation, circuit training, HIIT (High Intensity Interval Training)
    • Maîtriser des savoir-faire pratiques : maîtriser les variables : charge, séries, répétitions, muscles ciblées, type d’exercice, ordre des exercices, matériels utilisés
    • Soutenir l’autonomie du sujet et maintenir son indépendance
    • Savoir interagir avec l’entourage pour qu’elles soient actrices du projet du sujet


LE PROGRAMME
Apport de connaissances dans le domaine de la musculation: indications, méthodes
Connaître sur le plan théorique les différents protocoles de musculation et les variables à maîtriser
Les outils d’évaluation, définition des objectifs du point de vue du sujet et de celui du professionnel

Pratique

  • Animer une séance de musculation pour des sujets atteints de paralysie cérébrales de type I à IV d’après la GMF-CS,
  • Expérimenter différents protocoles de musculation,
  • Tester du matériel de musculation (élastiques, SwissBall, Sangles de suspension, Kettlebell).

 


Les références et revues bibliographiques utilisées dans le cadre de l’action proposée
[1] Croteau F, Duais A, Thibault G. La musculation: sous-estimée par les patients et… leur médecin!
Les cahiers MedActuel dpc 2010;10(21):49-52.
[2] Edouard P, Gautheron V, D'Anjou MC, Pupier L, Devillard, X. Réentraînement à l'effort chez l'enfant: revue de la littérature. Ann Phys Rehabil Med 2007;50(6):499-509
[3] Ross SM, MacDonald M, Bigouette JP. Effects of strength training on mobility in adults with
cerebral palsy: A systematic review. Disabil Health J 2016;9(3), 375-84.
[4] Dodd KJ, Taylor NF, Damiano DL. A systematic review of the effectiveness of strength-training programs for people with cerebral palsy. Arch Phys Med Rehabil. 2002 Aug;83(8):1157-64
[5] Verschuren O, Ketelaar M, Takken T, Helders PJ, Gorter JW. Exercise programs for children with cerebral palsy: a systematic review of the literature. Am J Phys Med Rehabil. 2008 May;87(5):404-17.
[6] Park EY, Kim WH. Meta-analysis of the effect of strengthening interventions in individuals with cerebral palsy. Res Dev Disabil 2014;35(2), 239-49.
[7] Verschuren O, Peterson MD, Balemans AC, Hurvitz EA. Exercise and physical activity recommendations for people with cerebral palsy. Dev Med Child Neurol. 2016 Aug;58(8):798-808
[8] Gillett JG, Boyd RN, Carty CP, Barber LA. The impact of strength training on skeletal muscle morphology and architecture in children and adolescents with spastic cerebral palsy: A systematic
review. Res Dev Disabil 2016 Sep;56, 183-96.
[9] Dodd KJ, Taylor NF, Damiano DL. A systematic review of the effectiveness of strength-training programs for people with cerebral palsy. Arch Phys Med Rehabil 2002;83(8), 1157-64.
[10] Degache F, Mietton C, Edouard P, Gautheron V. Le réentraînement à l’effort chez l’enfant atteint de paralysie cérébrale (PC). Revue de littérature. Motricité Cérébrale 2011;32(2):51-3.
[11] American College of Sports Medicine. Progression models in resistance training for healthy adults. Med Sci Sports Exerc. 2009 Mar;41(3):687-708
[12] Blundell SW, Shepherd RB, Dean CM, Adams RD, Cahill BM. Functional strength training in cerebral palsy: a pilot study of a group circuit training class for children aged 4–8 years. Clin Rehabil. 2003 Feb;17(1):48-57.
[13] Tabata I, Nishimura K, Kouzaki M, Hirai Y, Ogita F, Miyachi M, Yamamoto K. (1996). Effects of moderate-intensity endurance and high-intensity intermittent training on anaerobic capacity and VO2max. Med Sci Sports Exerc. 1996 Oct;28(10):1327-30
[14] Ramos JS, Dalleck LC, Tjonna AE, Beetham KS, Coombes JS. The impact of high-intensity interval training versus moderate-intensity continuous training on vascular function: a systematic
review and meta-analysis. Sports Med. 2015 May;45(5):679-92
[15] Costigan SA, Eather N, Plotnikoff RC, Taaffe DR, Lubans DR. High-intensity interval training for improving health-related fitness in adolescents: a systematic review and meta-analysis. Br J Sports Med. 2015 Oct;49(19):1253-61
[16] Pourcelot C, Vidal M. HIIT Entraînement fractionné à haute intensité: Méthodologie, guide des mouvements, planifications, 2016, éditions Amphora
[17] Sordello J, Entraînement avec Swiss Ball : santé, forme, préparation physique, 2014, éditions Amphora
[18] Curraladas J, Entraînement avec Elastique - Exercices et programmes de renforcement musculaire, édition Amphora, 2012
[19] Guex K. Optimisation du renforcement musculaire à l’aide de bandes élastiques. Rev Med Suisse 201;11(481):1434-7.
[20] Colado JC, Triplett NT. Effects of a short-term resistance program using elastic bands versus weight machines for sedentary middle-aged women. J Strength Cond Res. 2008 Sep;22(5):1441-8

 

Imprimer E-mail

De l’Analyse Quantifiée de la Marche à l’Examen Clinique

L’évaluation des troubles présents dans l’IMC est d’une grande difficulté de compréhension et d’évaluation. L’analyse quantifiée de la marche fournit des mesures quantitatives qui, comparées aux données de l’examen clinique du patient permettent d’affiner les diagnostics et les choix thérapeutiques.
Cette démarche a conduit au développement de techniques d’évaluations cliniques quantifiées innovantes et de nouvelles modalités d’interprétation réciproque des données cliniques et instrumentales.

Le but de cette formation est :

  • d’introduire les bases de l’analyse quantifiée du mouvement,
  • de présenter les moyens instrumentaux actuels d’amélioration de l’objectivité de l’examen clinique,
  • d’établir les liens et les complémentarités entre ces approches.

Cette synthèse centrée sur la théorie autant que sur la pratique permet au rééducateur de devenir un ingénieur de la mesure clinique.

 

PRÉ-REQUIS

Aucun.

 

OBJECTIFS

  • savoir objectiver les examens cliniques en utilisant l’Analyse Quantifiée de la Marche
  • comprendre les liens entre les troubles de la marche et les déficits mesurés sur table

 

PROGRAMME
Introduction à l’analyse quantifiée de la marche : généralités, cinématique et cinétique 3D illustrées par la description de la marche normale et d’exemples cliniques. (Enseignement au sein d’un laboratoire de marche).

  • Les mobilités articulaires : la goniométrie utile à la compréhension des anomalies de la marche,
  • l’extensibilité musculaire : mises au point sur son évaluation et sa mesure et précisions sur l’impact réel des rétractions en situations fonctionnelles,
  • la spasticité : les compléments instrumentaux (EMG) de son évaluation, compréhension de ses traductions fonctionnelles,
  • la commande musculaire : commande et sélectivité : les apports de l’instrumentation (EMG Vidéo) à l’évaluation classique. La question de la commande lors de la marche,
  • la force musculaire : de la mesure manuelle à la mesure en situation de fonction en passant par l’évaluation clinique instrumentée. Pratique et théorie de la dynamométrie,
  • déformations de la structure osseuse : des mesures cliniques et instrumentales vers une compréhension des troubles rotatoires lors du mouvement,
  • synthèse des concepts abordés par l’étude de cas cliniques illustratifs.

 

 

Imprimer E-mail

Concevoir différents types d’aide à la posture assise pour les tout-petits de 0 à 3 ans

LA STATION ASSISE
Différents facteurs pathologiques peuvent perturber la station assise. Ils doivent être identifiés et évalués distinctement afin d’organiser la rééducation, de proposer un ou des types de sièges adaptés pour chaque sujet et prévenir les troubles orthopédiques en y associant les objectifs fonctionnels et les contraintes de l’environnement.

 

OBJECTIFS

  • Pouvoir identifier les troubles et évaluer leurs effets sur la posture assise,
  • Concevoir, adapter et préconiser un positionnement en lien avec la compréhension des troubles pour favoriser l’activité fonctionnelle et la participation sociale, tout en prenant en compte les objectifs de la prévention orthopédique,
  • Savoir élaborer une réflexion globale sur l’utilisation des aides à la posture assise dans un environnement défini pour les tout-petits atteints de troubles neuro moteurs.

 

PRATIQUE PROFESSIONNELLE
Le module portera sur des études cliniques à partir de cas proposés d’une part par le formateur et d’autre part amené par les stagiaires eux-mêmes. Les exercices pratiques porteront sur des outils d’évaluation et de réalisation de dispositifs en mousse et en plâtre. Enfin le stagiaire repartira avec un document reprenant le déroulé du cahier des charges, des notes et des fiches techniques, lui permettant de l’accompagner dans sa démarche d’amélioration professionnelle.

 

PROGRAMME

Connaissances théoriques
1. Place de la position assise dans le développement neuromoteur du tout petit
2. Evaluation clinique de l’axe corporel et des membres

  • évaluation clinique des troubles moteurs interférant sur la qualité de la posture assise, les troubles posturaux et antigravitaires,
  • étude et pratique des techniques de décontraction automatique. Les techniques d’évaluation des possibilités d’allongement des muscles,
  • évaluation des troubles de l’oculomotricité.

3. Ce que permet la position assise chez les tout petit, porteur de troubles moteurs

  • développement de la coordination oculo-manuelle, et habileté manuelle,
  • développement relationnel,

Les différents types d’aide à la posture assise et les techniques de réalisation : apport théorique et réalisation de sièges mousse et plâtre
Hiérarchisation des différents composants de l’assise et élaboration du cahier des charges
1. Les sièges

  • sièges bas stimulant le redressement et le maintien de l’axe corporel,
  • siège haut prenant en compte les difficultés anti gravitaires des sujets plus largement atteints,
  • sièges en mousse et autres alternatives,
  • trotte Lapin et Moto.

2. Les installations du tout petit (dans la chaise haute, dans la poussette etc..)

  • apport et limites de chacun d’entre eux.

3. Les techniques de positionnement

  • position du bassin et maintien de la tête,
  • positionnement de la ceinture scapulaire et des membres supérieurs.

 

Imprimer E-mail

Conception et réalisation d’installations chez le très jeune enfant déficient moteur

La déficience motrice d’un très jeune enfant génère des difficultés multiples : retard dans ses possibilités d’inter action avec son environnement, limitations des expériences sensorimotrices, cognitives, relationnelles, dégradations orthopédiques précoces. Une suppléance à ces incapacités partielles ou totales de changer de position existe par la mise en place d’installations en diverses situations motrices : couchés, assises…
Elles visent à faciliter l’expression de ces très jeunes enfants, leur capacité d’interaction avec leur environnement et de développer leurs expériences sensori-motrices. La diversité des installations réalisables sera établie par l’évaluation des capacités/incapacités de ce très jeune enfant, les objectifs attendus de chaque installation, l’environnement matériel et humain. La session vise à permettre aux participants d’acquérir la maitrise de la conception du cahier des charges intégrant toutes ces dimensions, à la fabrication des installations.

 

PRÉ-REQUIS

Aucun.
 

OBJECTIFS
Savoir bâtir une démarche d’évaluation multifactrielle débouchant sur la définition du cahier des charges d’une installation personnalisée pour un très jeune enfant

  • maitriser le fonctionnement d’aide à la conception d’une installation découlant de la CIF (Classification International du Fonctionnement),
  • savoir intégrer dans l’évaluation des éléments propres à la situation psychomotrice d’un très jeune enfant : notion de dialogue tonique, d’identifications primaires intracorporelles, de contenance et d’arrière-plan,
  • savoir-faire en pratique les évaluations motrices.

Maitriser la fabrication d’une installation personnalisée en mousse ou en plâtre

  • savoir manipuler les matériaux et les outils permettant de les travailler,
  • maitriser les prises de mesures ou moulage permettant d’engager la fabrication,
  • savoir évaluer la réalisation finale : son adéquation à la situation du jeune enfant et à l’intention initiale.

 

PROGRAMME

  • Analyse de stations assises différentes présentées par les participants,
  • présentation globale de la CIF comme outil d’aide à la conception d’installations,
  • évaluation des capacités motrices et définition de cahier des charges,
  • déduction de notions posturales en lien avec la fonction.

 

Imprimer E-mail

Des prestations de qualité

Chaque année, entre 2000 et 2500 stagiaires nous font confiance. Leur évaluation, en 2019 :

  • Taux de recommandation : nos stagiaires nous notent : 9,1/10
  • Taux de satisfaction formations Inter : 18/20
  • Résultats obtenus aux tests des modules e-learning des formations mixtes : 76%
  • Taux de satisfaction formations Intra : 17/20
  •  Notre OPCO Santé évalue l’adéquation des moyens pédagogiques, techniques et d’encadrement de notre offre de formation à : 100%.
Agrément et certification
e AFAQ contour rvb

L’Institut Motricité Cérébrale est certifié AFNOR et propose un certain nombre de programmes DPC.
odpc afnor datadock

Les infos

Contruisez votre parcours de formation

Devant la réduction des temps de formation en présentiel , l’Institut Motricité Cérébrale, F&D propose de renforcer les apprentissages par les options de formation en amont et/ou en aval.


Choisissez votre parcours


Accessibilité des personnes en situation de handicap

accessi
Nos formations sont accessibles aux situations de handicap, n'hésitez pas à nous appeler au 01 45 58 51 37 pour les adaptations nécessaires à leur bon déroulement.

Télécharger le pdf

Contact


 

Pour toute demande de devis :

Personne contact :


 

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé pour le traitement de votre demande. Vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et d'opposition aux données vous concernant, que vous pouvez exercer à tout moment en nous contactant