CONSIGNES SANITAIRES

Modalités de mise en œuvre des mesures de protection / COVID19 au cours de nos formations

Le port du masque grand public conforme (préconisations Afnor), correctement porté par le formateur et les participants, est obligatoire dès lors que la distanciation d’un mètre avec les autres participants n’est pas effective ou est susceptible de ne plus l’être. L’Institut Motricité Cérébrale mettra à disposition des participants, un masque grand public par demi-journée.
L’hygiène systématique des mains est demandée avant et après les séquences de travaux pratiques par les participants et le formateur à l’eau et au savon de préférence, ou par friction hydro-alcoolique.
L’Institut Motricité Cérébrale met en place des procédures de nettoyage / désinfection journalières des objets et points contacts que les salariés sont amenés à toucher pendant la formation et dans l’ensemble de ses locaux, y compris les sanitaires avec un produit actif sur le virus SARS- CoV-2. Une aération régulière de l’espace de formation est organisée pendant 15 mn au moment des pauses.
Un apport d’air neuf adéquat par le système de ventilation des locaux est utilisé en complément.
Chaque participant est invité à mesurer lui-même sa température en cas de sensation de fièvre avant de partir en formation et plus généralement d’auto-surveiller l’apparition de symptômes évocateurs de COVID-19 Afin de respecter au mieux le protocole mis en place, il ne sera pas possible de déjeuner sur le lieu de formation.

 

Cirque et motricité

Découvrir la circomotricité en prolongement de l’éducation motrice, du développement de l’activité physique et de la participation sociale

 

Le cirque est associé à un univers gai, sensoriel, ludique, attractif pour les enfants autant que pour les adultes. Il comporte de nombreuses disciplines, regroupées en 5 familles : l’acrobatie, l’équilibre sur objet, la jonglerie, les aériens et l’art clownesque.
Mais il est surtout le prétexte pour expérimenter de nombreuses situations motrices (au sol, à 4 pattes, debout…), sur différents supports plus ou moins stables, pour jouer avec l’équilibre, la coordination, la préhension. Il est donc un support attrayant pour stimuler la motricité des personnes cérébrolésées (IMC, polyhandicap,…)
Il se pratique en petit groupe, avec une attention à l’autre : observation, imitation, applaudissements…
L’aspect artistique est toujours présent, adapté au public accueilli. Il peut revêtir plusieurs formes (diaporama photos, démonstration, spectacle…) et a toujours comme objectif d’encourager, stimuler, valoriser le pratiquant.

Cette formation, centrée sur la motricité, a pour but de permettre de mettre en place au sein d’un établissement, en fonction du public, un atelier de circomotricité. Elle peut également permettre d’accompagner efficacement un groupe au sein d’une école de cirque, pour un atelier de cirque adapté.

PRÉ REQUIS

Aucun.

OBJECTIFS 
Découvrir la circomotricité et la différencier du cirque adapté :

  • Découvrir les différentes disciplines du cirque et leurs utilisations auprès du public spécifique (IMC, polyhandicap,…) de l’établissement.
  • Connaître le matériel, son utilisation, le cadre légal
  • Comprendre les principaux schémas moteurs qui vont être sollicités et les guidages facilitateurs

Mettre en place un atelier de circomotricité dans son établissement :

  • Etablir des objectifs moteurs en corrélation avec le public accueilli
  • Aménager un espace de circomotricité et savoir choisir les disciplines les plus adaptées aux objectifs recherchés
  • Animer l’atelier

 

PROGRAMME

  • Présentation des disciplines circassiennes et des champs possibles d’un atelier de circomotricité, Définition de la circomotricité et différences avec le cirque adapté de loisirs
  • Description d’un atelier de circomotricité au sein d’un établissement médico-social et mise en place d’un atelier
  • Expérimentation des disciplines circassienneset de leurs enjeux moteurs
  • Lien avec les NEM et apprentissage des guidages utiles
  • Pratique de la circomotricité avec un groupe d’un établissement médico-social
  • Evaluation de l’expérimentation avec le groupe
  • Comprendre les enjeux pluridisciplinaires et les objectifs d’évolution de chacun

 

 

Mots-clés: Psychomotricien(ne), Kinésithérapeute, Educateur(trice)

Imprimer E-mail